Nécessité d’une prise en charge

Vous pouvez consulter un médecin ou un dermatologue dès l’apparition des premiers signes cliniques.

Seul le médecin peut établir un diagnostic précis et mettre en place un traitement adapté permettant d’agir sur les signes cliniques et d’espacer les poussées. Il ne faut donc pas hésiter à poser des questions au médecin qui assurera un suivi rigoureux et adaptera le traitement en fonction des différentes formes de la rosacée.

 

Dans la majorité des cas, la rosacée récidive après l’arrêt du traitement.(1)

Un traitement au long cours permet de lutter contre les signes cliniques, de ralentir l’évolution de la rosacée et d’améliorer ainsi la qualité de vie des patients.(1)

Il est important d’être observant, c’est-à-dire de suivre attentivement les conseils du médecin et d’appliquer quotidiennement son traitement sans le négliger ou l’abandonner, afin de traiter au mieux la maladie.

 

 

Haut de page